Smog: la pollution de l’air dans les grandes villes


Qu’est-ce que le brouillard smog

En parlant de la pollution de notre environnement, nous citons entre autres, le smog, il s’agit d’un brune bleuté à roussâtre, pour faire simple des nuages toxiques constitués de matières particulaires parfois invisible,  se trouvant au dessus de la surface aérienne des zones urbaines dans la plupart des temps, on parle carrément d’une pollution atmosphérique, provoqué par les fumées industrielles, des véhicules, les poussières, et les feux de bois, charbon résultant des activités humaine. En effet un mélange de brouillard avec les poussières et l’ozone du sol que ce soit anhydride sulfureux ou monoxyde de carbone en suspension. Une situation classique que Londres a connue le jour du 05 décembre 1959, ils assistaient à une formation de brouillard sec fumé, épais, tout simplement impossible à vivre pendant une durée de 5 jours sans relâche.

Conséquences pour l’environnement et la santé

Pour notre planète, le smog provoque des effets néfastes, il favorise la destruction de la couche d’ozone (une couche aérienne qui nous protège des rayons ultraviolet du soleil), réchauffement climatique et désordre considérable au niveau des saisons bien entendu un chamboulement au niveau de l’agriculture surtout des arbres fruitiers. Etant fragile, la santé humaine, sans parler des autres espèces vivants, que smog a fait son premier victime, peut donner suite à, l’irritation des yeux voire deviens rouge sans raison apparente, de même pour le nez et la gorge, vigilance particulière pour les atteints d’une maladie cardiaque ou pulmonaire, les personnes âgées et enfants disposant d’un organe fragile. Alors question se pose, comment réduire au moins les risque si l’éviter c’est impossible actuellement ? A savoir tout d’abord que la saison de smog est au environ du mois d’avril au septembre, orienté dans la mesure du possible, les activités en plein air, footing surtout dans l’après midi là où l’air est moins frais et de bien choisir un appareil électrique de préférence.